Fiche métier

Animateur(trice) Socioculturel(le)

Secteurs d'activité : Éducation populaire et animation - Habitat et logement accompagné - Sport - Tourisme social
Domaines d'activité : Animation


Un animateur(trice) socioculturel(le), c’est quoi ?

L’animateur socioculturel est le fer de lance de l’action sociale et éducative. Il mène un travail régulier auprès de différents publics : personnes âgées, adultes, enfants, personnes dépendantes ou en situation de handicap. Si certains animateurs tendront à préférer l’accompagnement d’un public spécifique, d’autres seront entièrement polyvalents.

Véritable intervenant de proximité, l’animateur met à profit son savoir et ses talents pour proposer la mise en place d’ateliers et d’activités à visée sociale, éducative ou culturelle à la faveur d’un projet institutionnel global. Chaque professionnel a alors le choix de se spécialiser dans son domaine de compétence (sport, science, culture, art etc.) ou de proposer des activités variées et plus générales.

L’animateur exerce son métier auprès de structures associatives ou de collectivités territoriales. Son action s’inscrit dans une démarche profondément humaine où le travail d’équipe est indispensable et tient lieu de véritable fondation à la mise en place d’un projet social, éducatif ou culturel de long terme.


Ses missions

  • Détecter les besoins sociaux, éducatifs ou culturels des personnes qu’il accompagne ;
  • Imaginer, développer et tenir des activités sportives, scientifiques, sociales ou artistiques en lien avec un projet pédagogique global ;
  • Organiser et superviser des sorties culturelles, éducatives ou ludiques ;
  • Permettre l’inclusion des populations par la sociabilisation grâce à la mise en place d’ateliers de groupe ;
  • Assurer une veille sur les nouveautés culturelles, artistiques ou pédagogiques pour renouveler et enrichir l’offre d’animation ;
  • Sensibiliser son public aux problèmes sociétaux et environnementaux importants (écologie, inclusion sociale, tolérance, urbanisme etc.) ;
  • Budgétiser et monter un dossier d’activité d’animation ;
  • Evaluer et rectifier son action au quotidien ;
  • Être à l’écoute de son public et assurer une médiation si nécessaire.

Les animateurs(trices) socioculturel(le)s spécialisé(e)s

Vers une activité

L’animateur socioculturel est un professionnel ultra polyvalent capable de s’adapter à toutes sortes d’activités et à tous les publics. Cependant, il est possible, soit par compétences personnelles, soit par l’accès à des formations, de spécialiser son intervention dans un domaine spécifique. Ainsi, on compte, entre autres, parmi les animateurs d’activités :

Vers un public

Certains animateurs décideront d’axer leur travail vers un public en particulier, généralement celui avec lequel ils sont le plus à l’aise. Il est alors possible de suivre des formations supplémentaires ou de développer ses acquis dans sa structure de travail. Il existe principalement cinq catégories de professionnels de l’animation spécialisés vers un public :


Les qualités et compétences de l’animateur(trice)

Fonctionnelles

La créativité : La mise en place d’ateliers ou d’activités d’animation demande un vrai travail de réflexion. Il faut en effet tenir compte des problématiques de son public afin de s’en saisir pour créer un environnement sain et adapté à chacun. Ainsi, l’animateur devra faire preuve de créativité pour proposer un contenu réfléchi et cohérent avec le cadre institutionnel.

L’observation : Lorsqu’un animateur travaille auprès d’un public vulnérable (enfance ou personnes en situation de handicap par exemple), il doit être conscient de sa mission qui va bien au-delà de l’animation. En tant qu’interlocuteur privilégié, son sens de l’observation sera un atout indéniable pour être capable d’évaluer son action ainsi que l’impact qu’elle a sur les personnes encadrées.

La remise en question :  La capacité pour un animateur à évaluer et adapter son travail est véritablement essentielle. Cela lui permettra de proposer des animations cohérentes, en adéquation avec les enjeux sociétaux et les besoins de son public.

L’écoresponsabilité : L’animateur socioculturel joue un rôle prépondérant dans la sensibilisation de son public aux différents enjeux environnementaux actuels. Il adapte ses activités et ses interventions de sorte à ce qu’elles soient plus respectueuses de l’environnement notamment en utilisant des matériaux renouvelables et en préférant des moyens de transport écologiques.

Relationnelles

L’écoute : Véritable figure de proue du dialogue social, l’animateur se trouve directement au contact des personnes qu’il accompagne. Il se doit d’être à l’écoute de son public pour être capable d’adapter son action et de partager d’éventuelles craintes ou difficultés profondes avec son équipe pluridisciplinaire.

La flexibilité et la compréhension : Suivant le public qu’il accompagne, l’animateur devra souvent faire preuve de compréhension, pour préférer au jugement, le questionnement bienveillant. Ainsi, il lui sera plus simple de communiquer et de gagner la confiance des personnes qu’il encadre.

La capacité à travailler en équipe : En tant que travailleur social, l’animateur se doit d’être capable de travailler avec une équipe pluridisciplinaire. Cette compétence essentielle permet d’inscrire son action dans un projet institutionnel global à la faveur de la mise en place d’un accompagnement cohérent, suivi et efficace.

Numériques

La maîtrise des logiciels basiques : Dans son intervention quotidienne, l’animateur socioculturel doit être en mesure d’utiliser des outils de gestion et de suivi de projets et d’activités ainsi que les logiciels   numériques de base : traitement de texte, tableur etc.

La communication : L’animateur socioculturel doit être à l’aise avec les différents canaux de communication (réseaux sociaux, plateforme de communication etc.) pour pouvoir télécharger, partager et transmettre des informations.

La sécurité : Il est primordial que l’animateur socioculturel ait une bonne compréhension des enjeux liés à la sécurité et à la protection des données sur internet.


Environnement de travail

Secteurs d’emplois

Etablissements employeurs

  • L’Etat ;
  • Les collectivités régionales, départementales et locales ;
  • Les clubs sportifs ;
  • Les associations de loisir et d’enseignement ;
  • Plus largement, une grande majorité des établissements issus de l’éducation populaire ;
  • Les établissements privés et de loisir.

Types de contrats

  • CDI (Contrat à Durée Indéterminée) en temps complet ou partiel, majoritairement dans des établissements fonctionnant à l’année.
  • CDD (Contrat à Durée Déterminée) en temps complet ou partiel, fréquemment proposé pour des missions de courte durée ou des nécessités spécifiques en main d’œuvre (périodes saisonnières, remplacements occasionnels, etc.).
  • CEE (Contrat d’Engagement Éducatif) propre au monde de l’animation, ce contrat concerne les animateurs intervenant dans des structures accueillant des mineurs, tels que les séjours de vacances ou les centres aérés.

Formations et diplômes

Formations

Le BAFA approfondissement :

  • Petite enfance ;
  • Jeux et grands jeux ;
  • Activités manuelles et d’expression ;
  • Activités sportives ;
  • Nature et environnement ;
  • Spectacle et animations ;

Le CQP animateur périscolaire

Niveau CAP

Le CPJEPS et un certificat professionnel qui se prépare en 9 à 24 mois.

Niveau BAC

Le bac pro animation enfance et personnes âgées qui se prépare en 3 ans.

Le BPJEPS ou brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport se prépare en 9 à 24 mois et permet d’exercer le métier d’animateur grâce aux mentions :

  • Animation culturelle ;
  • Animation sociale ;
  • Animateur loisir tous publics.

Niveau BAC +2

Le DE JEPS ou diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport avec une mention animation socio-éducative et culturelle.

Le DEUST ou diplôme d’étude universitaire scientifique et technique spécialité animation et gestion d’activités sportives, physiques ou culturelles.

Niveau BAC +3

Licence en sciences humaines et sociales mention science de l’éducation.

Licence professionnelle en sciences humaines et sociales mention métiers de l’animation socioculturelle, socio-éducative et sociale.

DESJEPS avec une spécialité en animation culturelle ou socio-éducative mention direction de projet et de structure.

BUT carrières sociales.


Offre d'emploi : Animateur(trice) Socioculturel(le)

Offre d'emploi

Réf.9431

Recherche Anim H/F août 2024 Vercors

Employeur : CLV Rhones Alpes


Lieu d'excécution du contrat : Saint Marcellin - 38 - Auvergne-Rhône-Alpes

Date de début du contrat : 27/07/2024

Date de fin du contrat : 24/08/2024

Type de contrat : CDD

Offre d'emploi

Réf.9235

Animatrice, Animateur pour la Caravane des Arts

Employeur : Francas de Saône et Loire


Lieu d'excécution du contrat : 71000 Mâcon

Date de début du contrat : 08/07/2024

Date de fin du contrat : 02/08/2024

Type de contrat : CEE

Offre d'emploi

Réf.9158

Recherche anims H/F pour une colo en Bretagne juillet 2024

Employeur : Wakanga


Lieu d'excécution du contrat : Ploubazlanec - 22 - Bretagne

Date de début du contrat : 07/07/2024

Date de fin du contrat : 02/08/2024

Type de contrat : CEE

Offre d'emploi

Réf.9066

Animateur.trice jeunesse 11/17 ans saisonniersani

Employeur : Centre Social AICLA


Lieu d'excécution du contrat : Andard - 49 - Pays de la Loire

Date de début du contrat : 01/07/2024

Date de fin du contrat : 30/08/2024

Type de contrat : CEE